UN

Elusive dignity. by Xavier Dijon

Elusive dignity In Memoriam Prof Cotta

By ECLJ1596156180000

In French only.

Xavier Dijon est jésuite, docteur en droit, agrégé de l’enseignement supérieur. Il est Professeur émérite à la Faculté de droit, Université de Namur.

Il est Auteur invité à l’ECLJ.

 

Comment cerner cette dignité qui échappe à nos prises tant elle est proche de notre propre humanité ? Comment comprendre, par exemple, l’expression mourir dans la dignité, employée par l’ADMD (Association pour le droit de mourir dans la dignité) aux fins de désigner l’euthanasie, c’est-à-dire le geste de mort accompli par un médecin à la demande de son patient ? Comment comprendre ce témoignage donné dans l’arrêt Carter rendu par la Cour suprême du Canada le 6 février 2015 à propos d’une dame, Gloria Taylor, atteinte de sclérose latérale amyotrophique (SLA), et qui réclamait l’assistance au suicide? « En 2010, l’état de santé de Mme Taylor s’était détérioré à un point tel qu’elle devait se déplacer en fauteuil roulant, sauf pour parcourir de courtes distances, et la détérioration de ses muscles lui causait de la douleur. Elle avait besoin d’un soutien à domicile pour accomplir ses tâches quotidiennes, ce qu’elle a décrit comme un affront à sa vie privée, à sa dignité et à son estime de soi ».
La dignité connote donc ici le rapport le plus intime qui soit de chaque sujet à lui-même ; elle apparaît comme la valeur suprême puisqu’il vaut mieux mourir, semble-t-il, que de la voir atteinte. En l’occurrence, la personne gravement malade éprouve le sentiment que sa vie n’est plus digne d’un être humain ou n’est plus, en tout cas, digne d’elle.
Chacun de nous se fait de la sorte une idée de ce qu’est une vie digne de l’homme, mais comment cerner objectivement cette notion ? Est-ce d’ailleurs possible ?

Lire la suite :

Read the full PDF document