CE

PMA-GPA : Pour le droit de connaître ses origines !

Oui au droit de connaître ses origines

Par ECLJ1522316520000

Signatures

Priver une personne de la connaissance de ses origines est une injustice grave. C’est pourtant ce que notre société impose à de nombreuses personnes conçues par don anonyme de sperme ou d’ovule.

 

La France est en passe d’aggraver cette injustice en faisant de la PMA anonyme l’instrument d’un véritable « droit à l’enfant » sans père ou sans mère, pour les célibataires et les couples de même sexe.

Pour lutter contre cette injustice, il convient de réaffirmer le droit de connaître ses origines.

Réaffirmer le droit de connaître ses « parents biologiques », c’est resserrer le lien entre la nature et la filiation. C’est la façon la plus efficace aujourd’hui de lutter contre la déshumanisation de la procréation.

La PMA/GPA anonyme ignore le besoin proprement humain de connaître son ascendance et de s’inscrire dans une tradition. Elle fait de l’homme un matériau que l’on peut produire et transformer. Elle fait de l’enfant une chose.

 

Aujourd’hui, des adultes nés par PMA anonyme réclament justice : ils revendiquent le droit de connaître leurs origines. Plusieurs pays européens les ont déjà entendu et abolissent le secret de leur origine. La France, qui maintient ce secret injuste, pourrait être bientôt condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme.

L’ECLJ est engagé dans ce combat au Conseil de l’Europe et aux Nations unies.

Nous vous invitons à soutenir cette cause et notre action en signant cette pétition.

Votre signature donne un poids supplémentaire à notre action.

Téléchargez ici notre rapport sur la violation des droits des enfants nés par PMA/GPA.

Regardez sur cette page l'intervention du Dr Joanna Rose et le témoignage de Stéphanie à l'ONU.